DISQUES

L'INITIALISATION

L’INITIALISATION

  L’INITIALISATION

Comment sur l’initiative individuelle d’Alain ARNAUD se réalise ce premier disque. Ne lui demandez pas pourquoi ? Il nele sait pas lui-même. C’est comme ça. Quelqu’un passe dans la rue, vous dépasse, vous vous retournez, et tout arrive, et il se passe ainsi 10 ans, 20 ans simplement pour vous êtres retournés à ce moment lambda.

Qu’est-ce qui vous a fait avoir ce comportement réflexe ? intuition ? phéromone ? bruit , odeur prégnante ? seul le résultat compte et ça a été fait.

 

 

hotparadox

  L’IMBROGLIO

Où comment Alain ARNAUD apprend qu’un album six titres est enregistré à Aix-en-Provence. Heureux de l’apprendre, il lui faudra par la suite suppléer aux incompétences et à la vacuité de pseudo nouveaux partenaires pour payer à la sortie de cet album. Pour reprendre l’opération au vol afin que cela ne reste pas lettres mortes, et que vivent ces titres.

Qu’est-ce qui s’est donc passé ? Allez donc voir dans la mythologie « Le chant des sirènes ». Cependant les sirènes en question n’étaient que vent, illusion et apparences, mais elles chantaient, raison plus que suffisante pour plaire à des gogos, déjà friand d’une biographie imaginaire.

 

LE  CÔTE  SOMBRELE  CÔTE  SOMBRE

Où comment le côté sombre de la force va lentement et subrepticement s’imposer. Ceux qui ont connu la maternelle vous comprendrez. Rivalité, domination, compétition, jalousie, possession, le panel complet pour la direction toute tracée du précipice. Mais cela ne se perçoit pas, parce que ça ne s’accepte pas. Le degré 0 de la gestion d’équipe, mais la simple banalité de relations humaines plaquées.

 

 

essai

  L’ÉMANCIPATION

Où comment des kékés jouent aux stars de quartier (en plus Marseillais !!!). Never mind – vous êtes de grandes filles et de grands garçons, volez, vaquez, planez au-dessus des flots, l’avenir vous appartient. Alain ARNAUD et Facteurs d’Ambiance ne sont pas dans le bon timing économico-médiatique, (alors que notre but était de rétrocéder le groupe a plus important-démarche classique et normale), mais non le groupe décide de se suffire à lui-même. Un non-sens. Sans aucune aide ou relais de la part du groupe nous nous mettons d’accord avec d’autres gens avec lesquels le courant passe, nous allons en studio travailler des chutes de bandes de MD et né ainsi « Essai ».

 

k7

NE PAS ACCEPTER LA FIN

Où comment s’entête des incompétents ne pouvant ou ne voulant assumer leur échec. Ce sont des pressions affectivo-narcisso-pathologiques qui s’installent sur un fin tapis de mensonges et de faux-semblants. Si les gens sont heureux ainsi essayant à coup d’esbroufe d’épater la galerie, tant mieux. Le fait est que la label ramasse un fois de plus un hersât fabriqué et réalisé par je ne sais qui on ne sait où ; mais qui sans cela serait resté au fond des tiroirs de l’histoire.

Facteurs d’Ambiance : la réalité historique.

Ceci n’est pas un conte, ni une fiction, ni un roman, ni une nouvelle; alors c’est quoi ?

Et si c’était une histoire à la marseillaise, de celle où l’on ne comprend pas tout la première fois parce que c’est embrouillé, c’est compliqué. Mais ce ne sont pas les personnages à la Marcel Pagnol, là c’est autre chose. Non, non ce n’est pas non plus plus belle la vie, c’est une histoire qui se promène d u mythomane aux pervers en passant par le névropathe, le cinglé tout cours, le fis à papa, la jeune immigré etc… De quoi faire un truculente histoire dont les rebondissements vous tiendrons en haleine des heures et des jours et vous irez même jusqu’à en rêver.

Allez on y va ! c’est parti.

Christian et Alain se connaissait du quartier.

En 1978 retrouvaille entre Christian et Alain. Achat d’un MS 20 Korg et

Christian achète un MS20 en 1978 et cré Magmo Swei ( c’est-à-dire Magma2).

Expérimentation musicale et sonore durant quelque temps, jusqu’à le rencontre de Christian et de Kito.

Alain était un copain de Jacques Heidman,

Création d’Inoculating Rabies en 1979/1980. Titre d’Aksak Maboul.

Rencontre avec Catherine et Brigitte et création de Martin Dupont.

Concert de la Salle Mazenod, rue d’Aubagne à Marseille.

Vous savez qui est ce Mazenod? Moi pas jusqu’a ce jour, un vendredi ou on a du se rendre dans cette rué près du’une église avec crypte qui ne ressemble en rien a la boîte d econserve dans laquelle était convie Toute la troupe. j’entends encore parler du »cachet ». Je sais que pour certain « la pilule » fut un peu dure a passer. Rendez-vous compte une paille!La technologie a évolué et nous avec.